La société citoyenne

En Aunis Atlantique, le Comité de Pilotage défend la participation citoyenne, c’est-à-dire, l’entrée et l’implication des citoyens dans le projet qui pourrait devenir le premier parc éolien citoyen de Charente Maritime.

 

Outre les dispositifs de concertation et de communication avec les habitants, la société citoyenne qui sera un des 3 actionnaires de la société de projet du parc éolien d’Andilly les Marais sera initiée en 2021.

 

Un des principes fondamentaux de création de cette société consiste à laisser les fondateurs imaginer :

 

  • ses valeurs (par ex : contribution à la transition énergétique du territoire, appui à la lutte contre la précarité énergétique, …)
  • sa forme juridique,
  • son objet (éolien seul ou multi-énergies),
  • son territoire d’activités (Andilly-les-Marais ou la CDC Aunis-Atlantique) et son siège social,
  • la valeur des actions ou parts sociales en cas de coopérative (50 à 100€ couramment pratiqué afin de favoriser la souscription de nombreux habitants),
  • le recours à des Compte-Courants d’Associés (CCA),
  • l’ouverture à des fonds citoyens régionaux ou nationaux (Énergie Partagée, Enercoop, …),
  • le choix d’une banque,
  • les dispositifs de sa gouvernance,
  • les modalités d’entrée et de sortie de la société citoyenne,
  • l’affectation des bénéfices,
  • les taux d’intérêts (comptes-courants d’associés) et de dividendes,
Lire la suite
Visuel éolienne citoyenne

ANE!rs17 accompagnera les initiateurs de cette société à participation citoyenne qui pourront ainsi bénéficier de nombreux exemples et de documents types déjà rédigés dans le réseau des initiatives citoyennes (Energie Partagée, CIRENA, …).

 

Des visites et des échanges pourront être organisées auprès de groupes citoyens voisins (Nouvelle-Aquitaine, Maine-et-Loire, Loire-Atlantique, …).

 

Lorsque le projet de parc éolien sera autorisé, la société citoyenne abondera les fonds propres de la société de projet du parc éolien d’Andilly aux côtés de Valorem et Terra Énergies sous forme de prise d’actions et surtout de comptes courants d’associés afin de rechercher un emprunt bancaire permettant de financer la construction du parc. Elle percevra durant son exploitation des intérêts des comptes courants d’associés et ultérieurement des dividendes de ses actions.